Souvenir de Gamer - Viva Pinata (2006-2008)

Ce fut un jeu pour le moins étrange sur la Xbox360 à sa sortie avant de tenter d’exister sur la DS. En effet, le studio Rare ne propose pas un jeu de plateforme ou d’action mais de faire … du jardinage avec des Piñatas

Bon alors rappelons d’abord ce qu’est une Piñata : “objet creux qui peut prendre la forme d’une figurine ou de tout autre objet, que l’on remplit généralement de sucreries et/ou de jouets et que l’on suspend en l’air grâce à une ficelle.” Et là vous vous demandez le rapport avec le jardinage. Euh, la drogue dans les studios de développement ? L’abus de Tacos ? Je n’en sais rien sinon que le fondateur du studio Tim Stamper avait envie de faire un jeu de jardinage. Ah ces anglais (oui ils sont anglais donc logique de parler de culture hispanique, non ? ). Le but du jeu est donc de jardiner sur une parcelle pour faire venir des animaux qui prennent la forme Piñatas.

Mon premier souvenir de ce jeu est sur la première version de la Xbox360. L’environnement était plutôt mignon au premier abord, délirant, coloré comme Rare sait faire. Et puis il y a un coté sombre avec des Piñatas agressives, des combats, la nuit dans le jardin et son ambiance. Au delà du jardinage, on voit qu’il faut interagir avec les espèces, les faire évoluer, les dompter. Un vrai jeu de gestion mais dont l’interface n’est pas totalement au point. Il faut aller d’un bout à l’autre du jardin rapidement, faire des choix parfois car en plus de cela, il faut arroser régulièrement les plantes.

image

On a donc des fleurs et des légumes à cultiver en plus d’autres accessoires et décorations à placer, et surtout des maisons pour nos Piñatas. Tout ça coûte de l’argent et on doit donc élever, cultiver, acheter et vendre notre production. Certaines espèces de Piñatas en attirent d’autres tandis que l’on a des Piñatas végétariennes qui se nourissent des légumes ou des fleurs. Il faut donc trouver l’équilibre entre tout ça.

Après cette version sur console de salon, je me suis un peu éloigné de la licence (il y a eu deux suites sur Xbox360) jusqu’à ce que la version pour DS sorte 4 ans plus tard. Si les vidéos et les graphismes en pâtissent dans la transcription, le jeu garde tout son intérêt et bénéficie vraiment de l’apport du tactile. On a maintenant la carte et l’appui au style pour aller rapidement d’un point à l’autre, par exemple pour soigner une Piñata malade.

Ma Video sur DS

Voilà une licence qui gagnerait à revenir en grâce et à se développer à nouveau sur mobile par exemple. Ce n’est ni un Animal crossing, ni un Harvest-moon mais c’est amusant et intéressant. Le jeu n’était pas forcément totalement abouti justement et pourrait enfin aller dans le sens que voulait son créateur au départ, c’est à dire un jeu de jardinage qu’on emmène avec soi. Vous me direz, pendant ce temps là, tu ne t’occupes pas de ton jardin ? …

Un longplay sur Xbox360 video


Ecrit le : 08/07/2021
Categorie : musique, cinema, geek, reflexion, environnement, automobile, tuto,
Tags : essai

Commentaires : par Mastodon ou E-Mail.